Bonjour et bienvenue,

Merci de visitez également votre Magasine H²O Reef qui democratise le récifal au lien suivant <p><a rel="attachment wp-att-785" href="https://www.facebook.com/lemagh2oreef">Le Mag H²O Reef</a></p>

Merci



 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Réouverture du forum Récifal autrement, les inscriptions sont de nouveaux disponible.
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Sam 08 Jan 2011, 17:36
Derniers sujets
» Info: La mesure pH
par jms Mar 12 Jan 2016, 10:08

» Nano Récif de Nincactus
par Equynox Sam 19 Déc 2015, 01:09

» 14éme Salon Azuréen de l’aquariophilie et terrariophilie ANTIBES (06)
par titus06 Mar 08 Déc 2015, 10:35

» URGENT aquarium 750L équipé marin
par fax84 Jeu 23 Avr 2015, 15:30

» 13éme salon Azuréen de l’Aquario et Terrario d’Antibes (06)
par titus06 Mer 21 Jan 2015, 23:27

» tout jeune en eau de mer
par laurent serge Sam 27 Déc 2014, 22:45

» Un petit nouveau
par HIRO Ven 07 Nov 2014, 08:22

» Présentation waner 72
par waner Lun 08 Sep 2014, 15:03

» bonsoir
par sp1684 Dim 06 Juil 2014, 23:42

» koicentre37
par koicentre37 Ven 04 Juil 2014, 20:22

» presentation
par laurent66 Mer 11 Juin 2014, 10:58

» un petit nouveau de st etienne
par rayan42 Ven 06 Juin 2014, 11:59

» Salutations !!
par elzaeer Mer 12 Fév 2014, 00:14

» nouveau bac de 600L
par dragon84 Sam 04 Jan 2014, 16:40

» nouveau
par fabrice04 Jeu 26 Déc 2013, 10:06

» 12éme Salon Azuréen de l'Aquariophilie et terrariophilie d'Antibes (06)
par titus06 Ven 08 Nov 2013, 13:40

» Présentation
par titus06 Ven 08 Nov 2013, 13:28

» Occasion=> Aqua 1250L Eau de mer (Aqua-Distribution.com)
par Gilles-34 Jeu 22 Aoû 2013, 16:54

» Contente de vous rejoindre
par Benjy1803 Sam 27 Juil 2013, 00:16

» Changement de Bac
par marina84 Ven 24 Mai 2013, 10:05

Les liens

flux du net

Partagez | 
 

 Les coraux : une histoire ancienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nataurel
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1299
Age : 48
Localisation : Montpellier
Emploi/loisirs : Administratrice

Configuration de mon bac
Type: DSB+Berlinois

MessageSujet: Les coraux : une histoire ancienne   Mar 10 Nov 2009, 23:05

Les premiers cnidaires :

C'est dans la faune d'Ediacara datée de565-545 millions d'années que l'on peut reconnaître les premières traces de cnidaires sous forme d'empreintes discoïdes attribuées à des méduses (Scyphozoaires).

Des premières formes fossiles du primaire, les Stromatoporidés, étaient considérées comme étant proches des Millepores (coraux de feu -[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])
- Connus depuis le cambrien, ils sont importants au silurien et dévonien (paléozoïque moyen) où ils sont à l'origine de constructions récifales.

Ils disparaissent au début du secondaire.

Néanmoins des découvertes récentes conduisent à les classer parmi les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ( Les Tabulés sont des Anthozoaires (Cnidaires possèdant uniquement la forme polype ), à symétrie 12, ayant vécu de l'ordovicien au permien, période pendant laquelle ils ont été constructeurs de récifs.

Ce seraient des [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]..

Les Hexacoralliaires apparaissent, sans trop beaucoup de doute, à l'ordovicien avec les Tétracoralliaires.

Ces coraux constructeurs disparaissent à la fin du Permien qui est également la fin du paléozoïque.

Les Scléractiniaires sont connus depuis le début du mésozoïque (trias).

Les premières traces de barrière corallienne

Elles remonteraient à environ 560 millions d'années.

Ces premiers récifs sont construits par des archéocyathidés (éponges fossiles).

Ce ne sont donc pas des récifs coralliens mais ils se développaient dans les mêmes conditions.

Après cette première période, on peut suivre 3 vagues d'expansion importante des récifs : à l'Ordovivien, au silurien et au dévonien .

Ils associent des Stromatoporidés (éponges), Tabulés et Tétracoralliaires (coraux) : ce sont donc de véritables récifs
coralliens.

Ils ont recouvert jusqu'à 5 millions de Km² (contre 280 000 Km² environ aujourd'hui) et leur taux de croissance pouvait atteindre 200 mètres par millions d'années.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A la fin du Dévonien, il y a 360 millions d'années, ces récifs se sont réduits brutalement, ils ne couvraient plus alors que 1000 km².

La dérive des continents, lors de la fermeture de l'océan entre l'Amérique du Nord et l'ancien Gondwana, a modifié les courants marins et entraîné une baisse de la température défavorable à leur développement.

Il ne reste plus qu'un immense continent : la pangée bordée par un océan unique, la panthalassa (Océan Pacifique)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Evolution des récifs coralliens et paléogéographie

La répartition et l'extension géographique des barrières coralliennes sont sous la dépendance des variations climatiques et de la distribution des masses continentales et océaniques.

Au cours des temps géologiques, des océans s'ouvrent morcelant les continents comme par exemple l'ouverture de l'Atlantique au mésozoïque qui a séparé l'Europe et l'Afrique de l'Amérique.

D'autres se ferment, comme la thétys orientale lors de la rencontre entre la plaque Indienne et celle asiatique.

Au secondaire ,

Les récifs coralliens connaissent une nouvelle extension lors de l'ouverture de nouveaux océans qui vont disloquer la pangée crééant
une augmentation de la surface des plateaux continentaux et une élévation de la températudes eaux par modification des courants marins.

Il y a 180 millions d'années, un nouvel océan, La Thétys, divise la Pangée en un continent nord, la Laurasie et un continent sud le Gondwana; elle se situe approximativement au niveau la Méditerranée (partie alors fort riche car à cette époque 60 espèces fossiles y étaient recensées contre 30 actuellement présentes dans l'Atlantique).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



      Il y a 160 millions d'années, s'ouvrent l'Atlantique à l'est et de l'océan Indien au sud.
      C'est ainsi que le sud du bassin parisien était occupé par un récif corallien, le récif de l'Yonne, il y a 150 millions d'années.


      [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

      Il y a 120 millions d'années, la fragmentation s'accentue

      [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

      Il y a 80 millions d'années , la fragmentation des continents est maximale offrant de nombreux plateaux continentaux où la mer peu profonde et chaude est favorable à l'installation des coraux constructeurs de récif.
    • [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Au tertiaire (-65Ma ; - 2,6Ma ) ,

On assiste alors au regroupement des continents qui conduit à l'isolement plus ou moins importants des océans se qui conditionne l'évolution des populations coralliennes et la mise en place de provinces biogéographiques telles celles de l'Indo-pacifique et des Caraïbes Il y a 40 millions d'années,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il y a 25 millions d'années, s'amorçe le morcellement de laTéthys qui conditionne la distribution et l'évolution des coraux constructeurs de récifs. La fermeture de la Thétys orientale entraîne le déplacement des populations coralliennes vers l'est, dans la province indonésienne.

De - 14 à - 11 millions d'année, les fonds de l'Atlantique occidental s'isolèrent de ceux du pacifique du fait du rapprochement progressif des continents nord et sud américains et du soulèvement des terres de l'Amérique centrale.

C'est de cette époque que date l'existence des deux principales provinces coralliennes : celle des Caraïbes et celle de l'Indo-Pacifique. Cette dernière
s'est considérablement diversifiée avec ses 90 genres de coraux résultant de l'évolution des trois grandes familles : Les Acroporidae,
les Poritidae, les Pocilloporidae.
Pendant ce temps, la région Caraïbes s'appauvrissait en passant d'une cinquantaine de genres à 26.
L'isolement, l'accroissement de la sédimentation avec l'émersion de la zone centraméricaine par ailleurs responsables de changements climatiques, de l'augmentation des précipitations sont autant de facteurs défavorables à l'extension des coraux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Evolution des récifs coralliens et variations du niveau de la mer au Quaternaire
De - 2,6 millions d'années à nos jours, les barrières coralliennes que nous connaissons ont évolué avec les variations du niveau de la mer lors de
l'alternance des périodes glaciaires et interglaciaires.


  • Il y a 10 000 ans le niveau de la mer était inférieur de 30m sauf dans les Caraïbes (130m) ; le niveau de la mer augmentait de 10m / 1 000 ans.
  • Il y a 7500 ans, la hausse n'était plus que de 6m / 1 000 ans.
  • Entre - 4 000 et - 1500 ans, la mer dépassait d'un mètre son niveau actuel.[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La vitesse de croissance de la Grande Barrière oscille entre 1 et 14 mètres
en 1 000 ans tandis que pour la région Caraïbe, elle va de 0,3 à
12 mètres en 1 000 ans.


L'élévation du niveau marin entraîne une croissance essentiellement verticale pour compenser la montée du niveau de la mer qui a laissé place ensuite à une croissance plus horizontale favorisant le développement des barrières.

Les formations coralliennes actuelles

La distribution actuelle couvre 0,17% de la surface des Océans et un peu moins de 1/6 des côtes comprises entre 0 et 30m soit 280 000 km². Elle se limite aux régions intertropicales, à part exceptions.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

  • La température de l'eau est un facteur décisif pour la prolifération des coraux. La température de l'eau ne doit jamais descendre en dessous de 20°C.
  • De même, la salinité doit rester comprise entre 34-37g/L mais les coraux peuvent néanmoins supporter quelques heures des salinités plus faibles (dues aux apports pluviaux) inférieures de 75%.
  • Les salinités élevées comme celles de la Mer Rouge ou du Golfe Persique sont bien tolérées mais pas au-delà de 45g/L sauf pour les Porites
    (48g/L).
  • La lumière est essentielle car l'activité chlorophyllienne des zooxanthelles en dépend, les régions intertropicales bénéficient d'une insolation importante et équitablement répartie toute l'année.
  • D'autres facteurs, comme les marées, sont déterminants car les coraux n'aiment pas l'émersion prolongée ; néanmoins des espèces
    plus poreuses comme Porites lutea résistent mieux car les fissures de son squelette permettent la remontée d'eau par capillarité le long de
    la colonie. D'autres espèces sont capables de sécréter un mucus qui conserve l'humidité. La sédimentation (étouffement
    des polypes par les particules), les courants, les vents influent sur le développement corallien.

Les plus grandes régions coralliennes se situent en Indonésie (22 450 Km de long) et aux Philippines (17 500 Km) à titre de comparaison, la Polynésie (6ème) avec 3 788 Km, Nouvelle Calédonie (8éme) avec 3381 Km, l'Australie (9ème) avec 3 000 Km, Petites Antilles (22ème) avec 796 Km.

(D'APRÈS LES RÉCIFS CORALLIENS, INTRODUCTION À LA PLONGÉE, ANGELO MOJETTA, ÉDITIONS GRÜND)

----------------------------------------------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://recifalautrement.forumpaca.net
 
Les coraux : une histoire ancienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Espace de discution :: Discutions à travers les spécificités des récifs-
Sauter vers: