Bonjour et bienvenue,

Merci de visitez également votre Magasine H²O Reef qui democratise le récifal au lien suivant <p><a rel="attachment wp-att-785" href="https://www.facebook.com/lemagh2oreef">Le Mag H²O Reef</a></p>

Merci



 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Réouverture du forum Récifal autrement, les inscriptions sont de nouveaux disponible.
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 60 le Sam 08 Jan 2011, 17:36
Derniers sujets
» Info: La mesure pH
par jms Mar 12 Jan 2016, 10:08

» Nano Récif de Nincactus
par Equynox Sam 19 Déc 2015, 01:09

» 14éme Salon Azuréen de l’aquariophilie et terrariophilie ANTIBES (06)
par titus06 Mar 08 Déc 2015, 10:35

» URGENT aquarium 750L équipé marin
par fax84 Jeu 23 Avr 2015, 15:30

» 13éme salon Azuréen de l’Aquario et Terrario d’Antibes (06)
par titus06 Mer 21 Jan 2015, 23:27

» tout jeune en eau de mer
par laurent serge Sam 27 Déc 2014, 22:45

» Un petit nouveau
par HIRO Ven 07 Nov 2014, 08:22

» Présentation waner 72
par waner Lun 08 Sep 2014, 15:03

» bonsoir
par sp1684 Dim 06 Juil 2014, 23:42

» koicentre37
par koicentre37 Ven 04 Juil 2014, 20:22

» presentation
par laurent66 Mer 11 Juin 2014, 10:58

» un petit nouveau de st etienne
par rayan42 Ven 06 Juin 2014, 11:59

» Salutations !!
par elzaeer Mer 12 Fév 2014, 00:14

» nouveau bac de 600L
par dragon84 Sam 04 Jan 2014, 16:40

» nouveau
par fabrice04 Jeu 26 Déc 2013, 10:06

» 12éme Salon Azuréen de l'Aquariophilie et terrariophilie d'Antibes (06)
par titus06 Ven 08 Nov 2013, 13:40

» Présentation
par titus06 Ven 08 Nov 2013, 13:28

» Occasion=> Aqua 1250L Eau de mer (Aqua-Distribution.com)
par Gilles-34 Jeu 22 Aoû 2013, 16:54

» Contente de vous rejoindre
par Benjy1803 Sam 27 Juil 2013, 00:16

» Changement de Bac
par marina84 Ven 24 Mai 2013, 10:05

Les liens

flux du net

Partagez | 
 

 2009 : deuxième année la plus chaude de l’histoire ; fin de la décennie la plus chaude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nataurel
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1299
Age : 48
Localisation : Montpellier
Emploi/loisirs : Administratrice

Configuration de mon bac
Type: DSB+Berlinois

MessageSujet: 2009 : deuxième année la plus chaude de l’histoire ; fin de la décennie la plus chaude   Ven 26 Mar 2010, 08:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
temp_terre_2009.jpgRéchauffement moyen de la Terre de 1881 à 2009 ; données GISS
© SVS

2009 est classée seconde année la plus chaude de l’enregistrement moderne, selon une nouvelle analyse de la température de surface mondiale. Cette analyse, conduite par le GISS (Institut Goddard des Etudes Spatiales) à New York, montre aussi que dans l’Hémisphère sud, 2009 a été l’année la plus chaude depuis le début des enregistrements modernes en 1880.

Bien que 2 008 fût l’année la plus fraîche de la décennie, à cause d’un fort refroidissement de l’Océan Pacifique tropical, 2009 est revenu presque au record des températures mondiales. L’année dernière a été plus fraîche que 2005 d’une fraction de degré, année la plus chaude jamais relevée par des instruments de mesure, et très près d’un groupe d’autres années (1998, 2002, 2003, 2006 et 2007).

« Il est toujours intéressant de regarder les chiffres des températures annuelles et le classement par année, mais en général, ce n’est pas l’essentiel » a déclaré James Hansen, directeur du GISS. « Il y a des variations substancielles d’une année à l’autre de la température mondiale à cause du cycle tropical El Niño- La Niña. Mais quand on fait la moyenne sur cinq ou dix ans pour minimiser cette variation, on trouve que le réchauffement planétaire est continu. »

La décennie entre janvier 2000 et décembre 2009 a été la plus chaude. Au cours des 30 dernières années, l’enregistrement de la température de surface du GISS a montré une tendance à la hausse de 0,2°C par décennie. Depuis 1880, année où l’instrumentation scientifique moderne est devenue disponible afin de surveiller les températures de manière précise, une tendance claire au réchauffement est présente, bien qu’il y ait eu une stagnation entre 1940 et 1970.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
tempExcepté la stabilisation entre 1940 et 1970, les températures de surface de la Terre ont augmenté depuis 1880. La dernière décennie est marquée par les températures les plus hautes jamais enregistrées. Ce graphique montre l'évolution des températures moyennes de surface par rapport à 1951-1980.
© NASA / GISS

Le quasi-record de 2009 s’est produit malgré un décembre particulièrement frais pour une grande partie de l’Amérique du Nord. Les pressions de l’air élevées en Arctique ont diminué le flux est-ouest du jet stream, augmentant du même coup sa tendance à souffler du nord au sud et d’apporter un air froid provenant de l’Arctique. Ceci a entraîné un effet inhabituel qui a causé la ruée d’un air frigide venant de l’Arctique vers l’Amérique du Nord et un air des latitudes moyennes plus doux est remonté vers le nord.

« Evidemment, les 48 états voisins ne représentent que 1,5 % de la surface du globe, donc la température des Etats-Unis n’affecte pas trop la température mondiale », précise Hansen.

En tout, les températures mondiales moyennes ont augmenté d’environ 0,8°C depuis 1880.

« C’est le chiffre important à garder à l’esprit » a déclaré Gavin Schmidt, un autre climatologue du GISS. « Par contre, la différence entre, disons, la deuxième et la sixième année la plus chaude est insignifiante puisque l’incertitude connue (ou bruit) dans la mesure des températures est plus grande que certaines différences entre les années les plus chaudes. »
Décoder les records de températures

Les climatologues s’accordent à dire que l’augmentation des niveaux de dioxyde de carbone et d’autres gaz à effet de serre piègent la chaleur montante près de la surface de la Terre et sont les facteurs clés qui causent l’augmentation des températures depuis 1880, mais ces gaz ne sont pas les seuls facteurs qui peuvent avoir un impact sur les températures planétaires.

Trois autres facteurs clés, comprenant les changements d’irradiance du soleil, les oscillations de température de surface de la mer sous les tropiques et les changements de niveaux des aérosols, peuvent aussi causer de légères augmentations ou diminutions de la température de la planète. Dans l’ensemble, l’étude suggère que ces effets ne sont pas suffisants pour compter dans le réchauffement climatique observé depuis 1880.
Les oscillations de température de surface de la mer

El Niño et La Niña sont les exemples les plus probants qui montrent comment les océans peuvent affecter les températures mondiales. Ils décrivent d’anormales températures de surfaces de mer douces ou fraîches dans le sud du Pacifique qui sont dûes à des courants océaniques changeants.

Les températures mondiales tendent à baisser lors du réveil de La Niña, qui se produit lorsque des courants froids au large des côtes du Pérou s’étendent vers l’ouest dans l’Océan Pacifique équatorial. La Niña modère l’impact des gaz à effet de serre conduisants au réchauffement, qui ont persisté dans les premiers mois de 2009 et a fait place au début de la phase del Niño en octobre qui devrait se poursuivre en 2010.

On pense qu’un cycle particulièrement puissant de El Niño en 1998 a contribué aux températures élevées inhabituelles de cette année, et le groupe d’Hansen estime qu’il y a une bonne chance pour que 2010 soit l’année la plus douce jamais enregistrée si le courant du Niño persiste. Au plus, les scientifiques estiment que Le Niño et La Niña peuvent causer l’écart de températures d’environ 0,2°C.

Des températures de surfaces plus douces tendent aussi à se produire au cours de ces parties particulièrement actives du cycle solaire, connues sous le nom de maximums solaires, tandis qu’on recontre des températures légèrement plus fraîches au cours des accalmies, appelées minimums.
L'activité du soleil

Un miminum solaire important a causé la rareté des taches solaires au cours des dernières années. De telles acalmies de l’activité solaire, qui peuvent causer la diminution de la quantité totalle d’énergie donnée par le soleil d’environ un dixième de pourcent, incitent typiquement la température de surface à baisser légèrement. Dans l’ensemble, on pense que les minimums et les maximums solaires ne produisent pas plus de 0,1°C de rafraîchissement ou de réchauffement.

" En 2009, il était clair que même le plus bas minimum solaire de la période d’enregistrement par satellite n’a pas arrêté le processus du réchauffement planétaire " souligne Hansen.
Les aérosols

De petites particules dans l’atmosphère appelées les aérosols peuvent aussi affecter le climat. Les volcans sont de puissantes sources d’aérosols sulfatés qui contrecarrent le réchauffement planétaire en réfléchissant dans l’espace les radiations solaires rentrantes. Dans le passé, de grandes éruptions du Mont Pinatubo dans la région du Chichon au Mexique ont causé des baisses planétaires de la température de surface de plus de 0,3°C. Mais les éruptions volcaniques en 2009 n’ont pas eu d’impact significatif.

Dans le même temps, d’autres types d’aérosols, souvent produits par la combustion d’énergies fossiles, peuvent changer la température de surface soit en absorbant soit en réfléchissant la lumière rentrante du soleil. Le groupe de Hansen estime que les aérosols contrecarrent probablement environ la moitié du réchauffement produit par les gaz à effet de serre humains, mais il prévient que de meilleures mesures de ces particules insaisissables sont nécessaires.
Les détails des données

Pour conduire son analyse, le GISS utilise des données accessibles au public provenant de trois sources : les données météorologiques de plus de 1000 stations météo du monde entier, des observations satellites des températures de surface de la mer, et les mesures des stations de recherche en Antarctique. Ces trois ensembles de données sont rentrés dans un programme informatique, que les gens peuvent télécharger depuis le site internet du GISS. Le programme calcule les tendances des anomalies de températures, pas des températures absolues, mais les changements relatifs à la moyenne des températures pour le même mois au cours de la période de 1951 à 1980.

D’autres groupes de recherche suivent la trace des tendances de la température mondiale mais utilisent des techniques d’analyses différentes. Le Centre Hadley, basé au Royaume Uni, utilise des mesures de données similaires au GISS, par exemple, mais il omet de larges régions de l’Arctique et de l’Antarctique, là où les stations de surveillance sont peu nombreuses.

Ce qui est différent, c’est que l’analyse du GISS extrapole les données dans ces régions à partir des stations de surveillance disponibles au plus près, et ainsi a une couverture plus complète des régions polaires. Si le GISS n’extrapole pas de cette manière, le logiciel qui réalise l’analyse suppose que les régions sans stations de surveillance se réchauffent dans les mêmes proportions que le reste du monde, une supposition qui n’est pas dans la lignée des changements que les satellites ont observé en mer de glace Arctique, a expliqué Schmidt. Bien que les deux méthodes produisent des résultats légèrement différents dans les classements annuels, les grandes tendances de la décennie dans les deux cas sont identiques pour l’essentiel.

" Il y a une contradiction entre les résultats présentés ici et les perceptions des gens à propos des tendances climatiques ", a déclaré Hansen. " Le réchauffement climatique ne s’est pas arrêté au cours de la dernière décennie. "
Source

2009: Second Warmest Year on Record; End of Warmest Decade - NASA
Auteur
Cécile Matricon - notre-planete.info (tous droits réservés)

----------------------------------------------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://recifalautrement.forumpaca.net
 
2009 : deuxième année la plus chaude de l’histoire ; fin de la décennie la plus chaude
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Espace de discution :: Les actualitées et événements-
Sauter vers: